Histoire de Briarres-sur-Essonne

Le village de Briarres-sur-Essonne est agréablement niché de chaque côté de la vallée ombragée de l’Essonne. Des traces de civilisation existent depuis au moins l’époque gallo-romaine comme l’attestent les fouilles menées au hameau de Buisseau mettant à jour les sarcophages d’un cimetière mérovingien qui sont conservés à Orléans. Chaque année, la commune organise des manifestations culturelles et invite un
artiste à présenter son œuvre. Elle peut ainsi se féliciter d’avoir accueilli des sculpteurs aussi réputés que Mélanie Quentin, sociétaire des Artistes Français, Jean Anguera, membre de l’Académie des Beaux-Arts, Ruta Jusionyte et bien d’autres…
Briarres-sur-Essonne est l’une des plus petites communes de France à poursuivre depuis des années une telle politique en faveur de l’art contemporain. Enfin, Briarres-sur-Essonne a été la commune d’adoption de Max Ponty, dessinateur et affichiste à qui l’on doit, notamment, le dessin de l’ancien paquet de Gitanes. Il est enterré au cimetière communal.

A voir à Briarres-sur-Essonnes

L’église Saint-Etienne, inscrite depuis 1926 à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH) a été construite entre le XIIème et XVème siècle. Son magnifique retable est d’époque Louis XIV. La commune se caractérise aussi par la présence rare de trois moulins sur son territoire : Francorville, Briarres et Buisseau. On notera, par ailleurs, l’ancienne gare de Briarres-sur-Essonne dont l’extérieur a été scrupuleusement préservé. Sans oublier ses marais qui ont un grand intérêt écologique. Il s’agit de la plus grande zone Biotope humide préservée de France. Elle sert de protection lors de la migration des oiseaux.
Pour découvrir ses richesses, Briarres-sur-Essonne propose aux randonneurs de nombreux chemins de randonnées dont le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle qui suit le GR 32.

A visiter autour de Briarres-sur-Essonnes