Aux confins de la Beauce, de la Brie et du Gâtinais, Malesherbes est traversée par la rivière Essonne, lui offrant ce cadre de verdure et cette diversité de paysage si appréciés de tous. Les randonneurs trouveront des circuits balisés. En chemin, les Naturalistes pourront reconnaître la doronic à feuilles en coeur, l’orchidée sauvage ou la germandrée de montagne. La richesse historique de la ville vous invite à la visite.

Le château de Malesherbes témoigne de la fortune et du bon goût des propriétaires qui se sont succédé au fil du temps. Il se compose d’une belle demeure avec façades du XVIIIème siècle, d’une grange aux dîmes du XIVème siècle, d’un pigeonnier de 1800 boulins, de la maison de Châteaubriand…

C’est maintenant un lieu de réception, qu’il est possible de visiter. Le château de Rouville, ancien château fort du XVème siècle est une belle bâtisse avec ses quatre tours d’angle, son chemin de ronde et ses mâchicoulis. Restauré au XIXème siècle par un disciple de Viollet-le-Duc, c’est une propriété privée.

Découvrez l’église Saint-Martin et à l’intérieur les pièces remarquables que sont la pierre tombale du XIIIème siècle, la superbe mise au tombeau et le buste de Monsieur de Malesherbes. Chrétien-Guillaume de Lamoignon, dit Monsieur de Malesherbes, était un important personnage de la scène politique du XVIIIème siècle, ce qui lui valut l’échafaud. Flânez et laissez-vous charmer par le jardin du Noyer, le lavoir des Tanneurs, la porte de l’ancien jardin botanique…

Riche de son passé, Malesherbes est tournée délibérément vers son avenir. En effet, la proximité de l’Ile-de-France, le réseau autoroutier et ferroviaire sont autant de conditions favorables à l’implantation d’entreprises. Des opérateurs de l’imprimerie s’installent à Malesherbes et dans les environs. D’autres entreprises les rejoignent: transport, travaux publics, mécanique. A l’origine de cette expansion, un relieur, André Brun. C’est grâce à lui que Malesherbes devient la “Cité du Livre”.