Yèvre-la-Ville

Avec son bourg, ses hameaux de Reigneville, Rougemont et autres lieux-dits, Yèvre-la-Ville s’étend aux portes de la vallée verdoyante de la Rimarde. L’église Saint Brigide de type roman primitif nous rappelle Saint-Martin-le-Seul à Bondaroy. Domaine rural longtemps opposé à la vocation militaire de la forteresse de Yèvre-le-Châtel, les deux communes s’associe en 1973.

Yèvre-le-Châtel

Dominant la vallée de la Rimarde, le village médiéval de Yèvre-le-Châtel est classé parmi les “Plus beaux villages de France” et mérite un indispensable détour. Le château fort (visite possible) qui fut détruit, remanié et fortifié au cours de l’Histoire a été une forteresse royale jusqu’à la Révolution. Racheté en 1981 par les communes associées de Yèvre-le-Châtel et Yèvre-la-Ville, le château renaît grâce à l’association « Les Compagnons de la Châtellenie » qui prend en charge sa restauration et son animation. En face, profitez de l’église romane Saint Gault du XIIème siècle, vestige du prieuré de Saint-Benoît. Poursuivez votre chemin hors les murs et admirez l’Eglise Saint-Lubin du XIIIème siècle aux ruines grandioses. Vous entrerez dans ce sanctuaire à ciel ouvert où de vieilles croix rouillées alimentent votre imagination.

Pour le plaisir encore, perdez-vous dans les ruelles fleuries du village et évadez-vous dans la campagne alentour pour des points de vue remarquables sur le site et le long de la rivière Rimarde pour une promenade découverte du milieu naturel.