Yèvre-le-Châtel “Plus beaux villages de France”

Grâce à un patrimoine historique et architectural exceptionnel et le charme que chacun lui reconnaît, Yèvre-le-Châtel est classé parmi “Les plus beaux villages de France”. Avec ses remparts, son château-fort, sa poterne et les églises Saint-Gault et Saint-Lubin, Yèvre-le-Châtel constitue l’un des sites les plus remarquables de la région. Ce petit village aux belles maisons construites avec le calcaire du pays et aux petites rues ombragées et toujours très fleuries est un lieu privilégié de promenade.

La forteresse médiévale

Construit au XIIIe siècle sous le règne de Philippe Auguste, le château a la forme d’un losange flanqué de quatre tours saillantes. Un chemin de ronde permet de circuler sur les courtines et, du haut des tours, on découvre un vaste panorama sur la Beauce, le Gâtinais et les lisières de la forêt d’Orléans. Dans la cour haute du château, des carrés médiévaux présentent plus de 150 plantes aromatiques, médicinales et tinctoriales.
Visites : Tous les jours du 1er avril au 1er novembre, de 14 heures à 18 heures.

Visites pour les groupes toute l’année sur rendez-vous.
Tarifs des entrées : Adultes : 5 € ; Enfants < 15 ans : 3 €
Visite guidée pour les groupes : 6 € par personne / 4 € pour les enfants
Contacts – Réservations
Les compagnons de la Châtellenie 02-38-34-25-91
chatellenie.yevre@gmail.com

Voter pour Yèvre-le-Châtel

En juin, Yèvre-le-Châtel était le village candidat de la région Centre Val-de-Loire dans l’émission de France 2 «Le Village préféré des français» !

 

 

Les trésors de Yèvre-le-Châtel

L’église Saint-Gault

Fondée au XIe siècle, par des moines bretons fuyant l’invasion des normands, l’église Saint-Gault est située dans la basse-cour du château. Dotée au XIIIe siècle d’un bas-côté gothique, on y accède par un beau portique de style ogival.

L’église Saint-Lubin

Au XIIIe siècle, compte tenu de l’accroissement de la population, les habitants de Yèvre-le-Châtel firent élever une seconde église dans le cimetière. Les travaux, qui furent interrompus, reprirent après la guerre de Cent ans mais l’église ne fut jamais achevée. Les vestiges romantiques de cette église firent l’admiration, au XIXe siècle, de Victor Hugo.

L’art contemporain

De nombreux artistes furent séduits par le charme du village et celui de ses ruelles ombragées et fleuries. Maria Helena VIEIRA DA SILVA et Arpad SZENES, en particulier, y vécurent l’été pendant près de trente ans. Autour d’eux, d’autres artistes, peintres, sculpteurs, plasticiens de renom international, vinrent également s’y installer. Ce brillant passé artistique revit aujourd’hui grâce aux expositions, aux concerts et aux diverses manifestations programmées chaque saison. Des créations d’artistes contemporains, présentées in situ, s’offrent aux regards des promeneurs, au hasard des rues. Grilles, cadran solaire, portails, et même les monuments funéraires se révèlent être les œuvres d’un véritable musée en plein air et ajoutent à l’attrait du village.

La vallée de la Rimarde

La Rimarde traverse Yèvre et, à son confluent avec l’Œuf, va donner naissance à l’Essonne. Cette agréable rivière constituait, jusqu’à la Révolution, la frontière naturelle entre les évêchés de Sens et d’Orléans. Aujourd’hui, elle marque la limite entre la Beauce et le Gâtinais. Sur des parcours de 3 à 8 km, un chemin balisé permet de découvrir le patrimoine historique du village ainsi que la faune et la flore de cette vallée.

Les animations

Durant toute la saison estivale des animations sont présentées à Yèvre-le-Châtel: concerts dans les églises Saint-Gault et Saint-Lubin, expositions et spectacle sons et lumières le 13 juillet. Le 1er mai et le dernier dimanche de septembre sont organisés de grands marchés du terroir. Plus de 70 producteurs et artisans locaux proposent leurs spécialités ou font découvrir leur savoir-faire. Diverses animations sont également présentées tout au long de ces journées qui attirent un très large public.