Saint Grégoire de Nicopolis

C’est vers la fin du Xème siècle que l’archevêque de Nicopolis, chassé par les troupes perses, commence son voyage à travers l’Europe centrale et le nord de l’Italie. Héloïse de Pithiviers et Arlefroy, le chevalier de l’église Saint-Georges à Pithiviers, l’accueillent vers l’an mille et lui confèrent, à sa demande, le droit de mener une vie d’ermite à l’église Saint-Martin-le-Seul à Bondaroy qui était alors délaissée par les moines de Vertou. Cela deviendra ainsi un monastère arménien par la suite. Il vécut alors 7 ans dans la pénitence, la réclusion et l’austérité. Son caractère, son accueil, son partage le rendit célèbre parmi les habitants et contribua à propager sa sainteté.

Le monastère arménien Saint-Grégoire de Nicopolis - Saint Martin le Seul

Le monastère arménien Saint-Grégoire de Nicopolis – Saint Martin le Seul, Photo par Zebouloun Joris

Le monastère arménien Saint-Grégoire d’Arménie et Saint-Martin-le-Seul à Bondaroy

C’est autour de ce monastère carolingien du IXème siècle que Saint-Grégoire d’Arménie finissait sa vie. Non loin de là il avait investit une grotte dans la vallée de l’Essonne à quelques minutes de marche. Aujourd’hui Sœur Anne accueille pèlerins et curieux sur rendez-vous pour ouvrir les portes de ce monastère où Saint-Grégoire fut inhumé avant que ses reliques ne soient transférées à l’église de Pithiviers.

Saint-Grégoire a pris une place importante dans le cœur des habitants, c’est d’ailleurs lui qui introduisit la spécialité locale, le pain d’épices, au XIème siècle. Il n’y a rien de surprenant de voir l’église de Pithiviers le choisir comme saint patron après son décès.

Visiter le Monastère arménien

De nombreux pèlerinages ont eu lieu au fil des ans dans les pas de Saint-Grégoire. Aujourd’hui encore, un chemin de randonnée permet de le relier à l’église de Saint-Salomon de Pithiviers. Ainsi, le monastère arménien, l’église de Pithiviers et à la grotte sont les lieux sacrés de Saint-Grégoire. C’est donc un petit circuit de quelques kilomètres, pour retracer la vie de Saint-Grégoire. Pour visiter le monastère arménien et la grotte il suffit de prévenir le monastère. Sœur Anne vous y attend et vous accueille. Pour la contacter : 06 51 60 80 93 ou monastere.saintgregoire@gmail.com .

Chemin menant du monastère arménien à la grotte Saint Grégoire

Chemin menant du monastère arménien à la grotte Saint Grégoire, Photo par Zebouloun Joris