portrait de Juliette DoduSaviez-vous que Juliette Dodu fut la première femme de l’histoire recevoir la légion d’honneur pour mérite militaire après avoir espionné les militaires prussiens en 1870 dans la maison du télégraphe de Pithiviers ?

Juliette Dodu, retranchée à l’étage de la maison du télégraphe

L’histoire se déroule durant la guerre Franco-prussienne de 1870, à l’époque la France est en partie occupée par la Prusse et c’est le cas aussi à Pithiviers. Juliette Dodu alors opératrice de télégraphe se voit contraint d’accueillir les militaires prussiens le 20 septembre 1870 qui utilisent le télégraphe de Pithiviers pour communiquer. Alors que l’armée prussienne a investi le rez-de-chaussée de la maison du télégraphe, Juliette Dodu, âgée de 22 ans, est  donc contrainte à habiter le premier étage. Elle réussit alors à connecter un ancien télégraphe sur la ligne de communication lui permettant d’intercepter les communications prussiennes entrantes et sortantes. Une simple dérivation qui lui permettra de transmettre les secrets militaires à l’armée française durant 17 jours !

40 000 soldats sauvés grâce à son intervention

Les lettres que Juliette Dodu envoie à l’armée française permettent alors de prévenir l’état major français que les prussiens préparent une embuscade pour piéger les 40 000 hommes du général Aurelles de Paladines. Prévenu, le général peut ainsi manœuvré ses troupes pour éviter la débâcle. Une perte qui aurait assombrit encore plus les espoirs de victoire de la France dans cette guerre.

Photo de la maison du télégraphe où travaillait Juliette Dodu

Une espionne capturée et condamnée à mort

Les lettres de Juliette Dodu sont alors interceptées par l’armée prussienne. Les prussiens mèneront l’espionne française devant la cour martiale avant de la juger coupable et de la condamner à mort. Fort heureusement la guerre de 1870 se termine avant son exécution. Juliette Dodu est ainsi sauvée de ce destin tragique qui l’attendait. Graciée par l’empereur prussien elle revient en France où son courage lui vaudra la plus haute des distinctions militaires.

Une histoire controversée

Le journal Le Figaro raconte le récit de Juliette Dodu en 1877. Un peu plus d’un siècle plus tard plusieurs doutes remettent en cause cette histoire. Dans le livre de Guy Breton, “les beaux mensonges de l’histoire”, paru en 1999, l’auteur soulève plusieurs faits qui contredisent cette histoire. Selon lui l’histoire aurait été montée de toute pièce par le directeur du Figaro à une époque où la France avait besoin de héros.

Héroïne de France et de Pithiviers

Controverse ou non, Juliette Dodu restera la première femme de l’histoire à recevoir la légion d’honneur pour service militaire. Après sa mort en 1909 elle recevra des obsèques nationales avant d’être inhumée au cimetière du père Lachaise. A Pithiviers on commémore son histoire devant la maison du télégraphe. Pour le 100ème anniversaire de sa disparition un timbre lui a été dédié. L’histoire de Juliette Dodu est l’une des belles petites histoires du Grand Pithiverais.

  • La maison du télégraphe se situe 4 place Denis Poisson. Elle ne se visite pas.

Alors ? Connaissiez-vous Juliette Dodu ?